Delta de la Zélande

Le delta de la Zélande, y compris l’estuaire de l’Escaut oriental, est un maillon indispensable comme zone de reproduction, d’escale et/ou d’hivernage. Il offre espace, calme et nourriture toute l’année. Cela est dû à la combinaison de réserves naturelles à l’intérieur des digues et de marais salants, de vasières et de plateaux à l’extérieur des digues. Peu de régions le long de la route migratoire offrent cette variété.

 

 jeune avocette

 

 

Qui, quoi, où :

Grand gravelot

visiteur d’été : nidification (rare) et passage
niche au sol dans des endroits sensibles : plage avec beaucoup de coquillages, bancs de sable, etc. particulièrement bien camouflé
se nourrit d’insectes et de petits animaux du sol

Canard siffleur 

visiteur d’hiver octobre/novembre jusqu’en mars/avril
cri caractéristique : sifflement
apparence frappante
végétarien : polders, marais salants et zones entre digues

Sterne pierregarin

visiteur d’été, arrive fin mars, part fin octobre
niche entre les petites colonies de mouettes rieuses
hirondelle de mer : silhouette fine et vol agile
pêche juste derrière la digue

Barge rousse

Migration de printemps en mai et migration d’automne en août/septembre
silencieux aux Pays-Bas
cherche les petits animaux de sol dans la boue, le sable et entre les pierres.

Spatule blanche

visiteur d’été, niche d’avril à août
s’observe le plus à la fin de l’été
bec typique : mouvement de va-et-vient avec le bec dans les eaux peu profondes
se nourrit de poissons, de crevettes, de petits escargots et d’insectes aquatiques