Migrateurs courte et longe distance

Longe et courte

Le champion migrateur longue distance est la sterne arctique. Cette espèce niche jusqu’au-dessus du cercle polaire (mais aussi aux Pays-Bas) et hiverne autour de l’Antarctique. C’est probablement l’animal qui voit le plus la lumière du jour durant sa vie !

Les oiseaux insectivores, en particulier, migrent souvent sur de longues distances. En été, ils trouvent une très grande variété d’insectes dans le nord de l’Europe, mais pratiquement pas en hiver. Les hirondelles sont un bon exemple. En été, elles attrapent en vol de grandes quantités d’insectes, mais en hiver, elles doivent migrer vers des régions plus au sud, en raison du manque d’insectes volants.

 

Ainsi, « nos » hirondelles de cheminée vont jusqu’au Cap, en Afrique du Sud, pour hiverner ! Il en est plus ou moins de même pour de nombreuses espèces d’échassiers. Eux aussi raffolent d’insectes, ainsi que de vers et de crustacés, une nourriture qui est également rare dans le nord-ouest de l’Europe pendant les mois d’hiver.

L’autre extrême sont les migrateurs courte distance, comme le rouge-gorge. Cette espèce migre en hiver par exemple du Danemark vers les Pays-Bas et trouve les hivers néerlandais suffisamment doux pour survivre. Le rouge-gorge dans votre jardin en hiver est très probablement un autre que celui que vous avez vu en été !