Digues

Dans de nombreux endroits de l’Oosterschelde, le revêtement de la digue se compose de pierres, de blocs de béton et de piliers de basalte. Ce revêtement constitue un littoral rocheux artificiel. Ce littoral rocheux et la température relativement élevée de l'eau ont fait apparaître des plantes et des animaux dans l’Oosterschelde, ce que vous ne verrez nulle part ailleurs aux Pays-Bas. On en trouve en Bretagne et sur la côte sud de l'Angleterre. Entre les pierres, les plantes et les animaux trouvent suffisamment d'abris et de nourriture. De plus, ils peuvent s'attacher aux pierres.

 

Beaucoup de plantes et d'animaux se sont adaptés aux conditions extrêmes de l’Oosterschelde car à marée basse, certaines sections des digues s'assèchent et ils doivent se protéger du soleil, de l'eau douce (de pluie) et de la lumière.

 

Certains d'entre eux, comme la barnacle, y arrivent à merveille. La barnacle se referme complètement à marée basse et évite ainsi la déshydratation. C’est la raison pour laquelle les animaux et les plantes sensibles à la déshydratation, à la lumière et à l'eau douce vivent sous la ligne de flottaison à marée basse.

 

Les digues sont le domaine de l’oiseau tourne-pierres. Il se sert de son petit bec pour attraper les petits coquillages entre les pierres. Les goélands argentés utilisent les digues comme des enclumes. Ils laissent tomber les coquilles d'huîtres et de moules sur la pierre pour qu'elles puissent en manger le contenu savoureux.