Zones entre les digues

Afin d'éviter qu'une grande partie de l'arrière-pays ne soit inondée en cas de rupture d'une digue ou en cas de chute soudaine d'une digue ou d'affaissement d'une berge, des digues ont été construites en tant que digues de protection aux endroits dangereux derrière la digue de mer. La zone située entre la digue de mer d'origine et la digue de protection s’appelle zone comprise entre les digues. À l'origine, il s'agissait de champs ou de prairies. De nos jours, ces marais humides et profonds sont des zones naturelles précieuses.

 

Ces zones sont très importantes pour les oiseaux. De nombreuses zones contiennent des colonies de reproduction de goélands à tête noire et de sternes, par exemple. Des oiseaux qui se reproduisent ailleurs peuvent aussi se retrouver dans ces zones. À marée basse, ils se nourrissent à l'extérieur de la digue sur les slikkes et les bancs de sable. Pour ‘passer d’une marée à l’autre’, ils volent à marée haute vers ces zones, où ils attendent la marée basse.

 

Le sol utilisé pour faire les digues de protection a été excavé de la zone ou des environs immédiats. Ces lieux d’extraction sont encore reconnaissables de nos jours aux grandes bandes de terre, alternées par de longues bandes creusées (pour y rouler avec des chariots).